Etat des lieux

Fiche Action

  • Localisation :
    Afrique de l'ouest (Burkina Faso, Cameroun)
  • Situation de l'espèce :
    Vulnérable selon l'UICN
  • Période :
    2011 - 2014

Mécène

Opérateur terrain

Population d’éléphants concernée par le projet

Les éléphants d’Afrique de l’Ouest ont un avenir particulièrement incertain. Aujourd’hui, ils ne représentent plus que 1% du total des éléphants d’Afrique et l’espace qui leur est réparti représente moins de 5% de l’espace total prévu pour l’espèce. La menace qui pèse principalement sur les éléphants d’Afrique de l’Ouest est la réduction et la fragmentation de leur habitat. Le braconnage touche certaines populations, mais représente dans cette région d’Afrique une menace secondaire et plus localisée. Alors que certaines populations ne sont probablement plus viables du fait de leur isolement et de leur petite taille. Des Éléphants & des Hommes a choisi depuis 2006 de concentrer ses efforts sur la population de la Boucle du Mouhoun au Burkina-Faso. Une estimation approximative fait état de 300 à 600 éléphants, mais notre connaissance reste fragmentaire.

Les défis pour préserver sur le long terme ces éléphants et leurs habitats sont considérables, notamment car il est primordial d’œuvrer pour une coexistence harmonieuse avec les habitants de cette région.

Un projet déjà en marche

Depuis 2007, « Des Éléphants & des Hommes » a débuté son action par un programme d’éducation environnementale pour les scolaires.

Entre 2007 et 2011 plus de 1500 écoliers de CM1 accompagnés par leur enseignant ont participé à une classe nature permettant aux enfants de découvrir les éléphants. Une statistique peut surprendre : plus de 80% des enfants participants, n’avaient jamais vu un éléphant. Alors qu’ils vivent dans un rayon de 30 km autour de la forêt des Deux-Balé (où cette classe nature se déroule). Lors de cette sortie pédagogique, les enfants apprennent de manière ludique en quoi les espaces naturels sont importants. Ils apprennent notamment que les éléphants jouent un rôle clé dans le fonctionnement de l’environnement. Grâce à leurs déjections par exemple, ils participent à la dissémination des graines et replantent les arbres qu’ils consomment.

Opérateur Terrain

Nom de la structure :

Des Éléphants & des Hommes

Contact:

Julien MARCHAIS – Des Eléphants et des Hommes

Principales missions :

L´association « Des Eléphants & Des Hommes » se concentre sur l’éducation et la sensibilisation des enfants vivant dans les régions abritant des populations d’éléphants sauvages.

Elle met en œuvre le programme « Enfants & Éléphants » depuis 2001. Pour 2011 il se transforme et devient le nouveau programme intitulé « Mon Voisin Éléphant ».

Site internet de Des Eléphants et des Hommes

Objectifs

Objectif principal : œuvrer pour la conservation des éléphants et une meilleure coexistence humain-éléphant

  • Renforcer l’action d’éducation environnementale pour que les habitants de la région prennent conscience des enjeux et deviennent les acteurs premiers de la préservation de la nature
  • Réaliser une enquête socio-culturelle sur la place de l’éléphant dans les communautés humaines riveraines des forêts classées du Mouhoun
  • Permettre un comptage terrestre et aérien des éléphants et de la faune présente sur l’aire protégée des Deux Balé et de la région du Mouhoun
  • Poursuivre l’indispensable travail de surveillance de l’aire protégée des Deux Balé
  • Développer des activités génératrices de revenus tout en mettant en place le suivi des conflits Homme-Éléphant en bordure des forêts protégées.
  • Valoriser le potentiel écotouristique de l’aire protégée

Actions

1.Renforcer l´action d’éducation environnementale :

« Des Éléphants & Des Hommes », porte l’idée que l’éducation est la première étape indispensable pour la conservation de la nature. Elle crée le terreau nécessaire pour que les habitants de la région prennent conscience des enjeux et deviennent les acteurs premiers de la préservation de la nature. Depuis 2006, l´association mène sur l’aire protégée des Deux Balé, le programme éducatif « Enfants & Éléphants » de la région de Boromo (www.enfantsetelephants.net). 20 écoles participent annuellement à ce programme et l´association a emmené près de 1500 enfants et leurs instituteurs en classes nature. 80% d’entre eux n’avaient jamais vu d’éléphants auparavant. « Des Éléphants & Des Hommes » touche également indirectement les camarades et parents de ces écoliers car ils partagent leur expérience avec eux.

Pour 2011 et les années à venir l´association va :
• emmener 25 groupes d’enfants de CM1 en classes nature,
• produire et distribuer le nouveau livret pédagogique « Mon Voisin Éléphant » destiné aux enseignants et aux écoliers pour toucher plus directement beaucoup plus d’élèves et beaucoup plus d’écoles,
• conduire une étude sur l’impact du programme éducatif sur les scolaires,
• étendre largement, grâce au livret, le nombre d’écoles avec lesquelles l´association travaille.

2.Réaliser une enquête socio-culturelle sur la place de l’éléphant dans les communautés humaines riveraines des forêts classées du Mouhoun.

Car « Des Éléphants & Des Hommes », pense que l’homme est à mettre au cœur des actions de conservation et qu’il est absolument nécessaire de comprendre les perceptions des habitants avant de pouvoir les impliquer activement dans la conservation de leur patrimoine naturel. L´association cherche notamment à :
• mieux comprendre le lien culturel entre habitants et éléphants de la région,
• mieux évaluer la valeur patrimoniale de l’éléphant, de la faune et des forêts dont certaines contiennent des sites sacrés,
• intégrer ces nouvelles connaissances dans l’action pédagogique que l´association met en œuvre dans les écoles et dans les actions de conservation évoquées ci-dessous.

3.Permettre un comptage terrestre et aérien des éléphants et de la faune présente sur l’aire protégée des Deux Balé et de la région du Mouhoun, afin :

• d’établir un référentiel de gestion pour les années à venir (le dernier comptage aérien ayant eu lieu en 2005 pour les éléphants du Mouhoun et le dernier comptage terrestre de la faune sur l’aire protégée des Deux-balé ayant eu lieu dans les années 90),
• de vérifier et mesurer la présence des éléphants sur certaines forêts du complexe bénéficiant d’une protection moins soutenue et dont le statut de conservation est méconnu,
• d’évaluer la nécessité de rétablir des corridors entre les forêts du Mouhoun et d’envisager la possibilité d’un corridor entre cette population du Mouhoun et la population transfrontalière Burkina-Faso – Ghana de l’ensemble PNKT-Nazinga-Sissili-
Bagré.

4. Poursuivre l’indispensable travail de surveillance de l’aire protégée des Deux Balé.

L’unité de gestion des Deux-Balé s’emploie à réduire les activités illégales et nuisibles dans les forêts classées concernées.Cette présence est indispensable à la réhabilitation de l’aire naturelle. La surveillance comprend :

• des patrouilles régulières dans toutes les parties de l’aire protégée,
• des actions de contrôle des activités illégales,
• l’entretien des pistes qui ont été remises en fonction en 2009.

5. Développer des activités génératrices de revenus tout en mettant en place le suivi des conflits Homme-Éléphant en bordure des forêts protégées.

Cet objectif est primordial pour l’avenir des habitats naturels et des éléphants. Forts de 5 années d’éducation environnementale et de deux années de réhabilitation de l’aire protégée, « Des Éléphants et des Hommes » est consciente que sa conservation sera pérenne si et seulement si ses riverains en deviennent les acteurs premiers. Principalement agricoles, les villages situés autour de l’aire protégée, tiraient profit de l’exploitation de la forêt via des activités illégales mais d’importance économique : pâturages pour le bétail, collecte de bois, braconnage, pêche et orpaillage artisanal. Il est essentiel que des activités génératrices de revenus alternatives, valorisant la forêt et sa faune, sans les détruire, soient développées. En outre, l´association des agriculteurs voit une partie de leurs récoltes détruites par les éléphants mais le problème est mal suivi faute de moyens. Il convient donc:
• d’effectuer un suivi détaillé et formalisé des dégâts aux cultures et autres formes de conflits,
• de former les agriculteurs concernés aux techniques de mitigations disponibles,
• d’encourager les comités villageois de développement (CVD) en bordure immédiate des forêts à développer des activités génératrices de revenus alternatives pérennes (apiculture, collecte et conditionnement des herbes médicinales, cultures non attractives pour les éléphants, valorisation des produits non-ligneux, élevage de la petite faune sauvage, collecte raisonnée de fourrage pour le bétail…).

6.Valoriser le potentiel d’écotourisme de l’aire protégée en :

• renforçant les capacités d’accueil,
• communiquant auprès du public local, national et international,
• développant des produits touristiques de qualité.

Actu

- Novembre 2013 -

Les objectifs pédagogiques du programme « Mon Voisin Eléphant » atteints !

Après 10 ans de classe nature, permettant à plus de 3 000 enfants de découvrir leurs voisins éléphants dans leur milieu naturel au Botswana, au Cameroun et au Burkina Faso, les résultats de l’étude d’impact du programme pédagogique de l’association des Eléphants & des Hommes, réalisée par la doctorante Erika Rogers, présentent l’impact positif du programme « Mon Voisin Eléphant » et montrent que les objectifs sont atteints !

- Juillet 2013 -

Les plantes médicinales, une manne pour les populations locales et la sauvegarde des éléphants

Les forêts du Mouhoun abritent une végétation qui a largement disparue des terroirs villageois. Les plantes médicinales y sont nombreuses et la pharmacopée traditionnelle en fait largement usage. Le métier de tradipraticien, c’est-à-dire, praticien de la médecine traditionnelle, est tout à la fois, une activité génératrice de revenu, une activité protégeant et valorisant la végétation naturelle et une activité œuvrant positivement dans le domaine de la santé. Ainsi, en mai 2013, Des Eléphants et des Hommes a dispensé une 3 formation, au sud du parc. En 3 ans c’est ainsi tout le tour du parc qui a pu bénéficier de formations afin de renforcer le développement et la pratique de cette activité génératrice de revenus durable : la mission d’évaluation conduite par Des E&H fait en effet  état d’un bénéfice annuel moyen très significatif par tradipraticien.

Tradipraticien et plante médicinale © Des Eléphants & des Hommes

- Avril 2013 -

Découverte et émerveillement en classe nature

L’éducation à l’environnement et à la conservation constitue le premier pas indispensable vers une coexistence homme-éléphant harmonieuse. Ainsi, en appui au kit pédagogique distribué dans les écoles fin 2012, les classes nature se poursuivent et se développent. Elles soulèvent un émerveillement certain et apportent, par l’observation, des expériences concrètes qui donnent corps aux informations théoriques contenues dans le livret du kit.

Observation d’éléphants par les élèves d’une classe nature © Julien Marchais, Des Eléphants & des Hommes

- Janvier 2013 -

Un programme éducatif qui prend de l’ampleur au Burkina-Faso

Pour la première fois, le livret pédagogique « Mon Voisin Éléphant » de l’association Des Eléphants & des Hommes a été introduit dans toutes les écoles primaires de la province des Balé, ainsi que dans une partie des écoles du Mouhoun : plus de 9000 enfants sont ainsi sensibilisés à la protection des éléphants !

Distribution du livret une école des Balé © Julien Marchais, Des Eléphants & des Hommes


- Octobre 2012 -

Les résultats de l’inventaire de la faune des Deux-Balé

En février dernier, l’association Des Eléphants & des Hommes appuyait l’Office National des Aires Protégées du Burkina Faso pour réaliser l’inventaire faunique de l’Aire protégée des Deux-Balé (voir la lettre du FDB n°12). Au total, sur 404 km, 123 animaux appartenant à 12 espèces de mammifères ont été observés. Parmi eux, les éléphants représentent plus du quart : 36 individus observés en deux fois. Au vu de la faible concentration constatée (moins d’un animal au km) et du nombre important de traces d’activités illégales (202 au total), il se confirme que cette zone a souffert et souffre toujours d’une importante baisse de ses populations animales. Toutefois, il est plutôt réconfortant de constater que la diversité de la zone reste toujours appréciable et que des espèces d’intérêt majeur parmi lesquelles l’éléphant, y sont encore bien représentées. Cet inventaire constitue un état des lieux précieux de l’aire protégée. Sa répétition régulière permettra de suivre l’évolution de l’écosystème et d’accompagner sa réhabilitation.

Agent forestier effectuant les relevés (© Julien Marchais, Des E & des H)

- Août 2012 -

Biodiversité et culture au Burkina-Faso

L’association Des Eléphants & des Hommes (Des E & des H) est à l’origine de deux initiatives au Burkina Faso :

- la réalisation d’une étude sur le patrimoine archéologique de l’Aire protégée des Deux-Balé et de ses alentours : plusieurs sites reliques de temps pré-historiques (sites néolithiques) ainsi que d’époques plus récentes (sites métallurgiques et buttes anthropiques) ont déjà été identifiés.

- l’inventaire des sites d’intérêt culturel autour de Boromo : de nombreux sites on été identifiés tels que l’ancien piège à hyènes d’Ouroubonon, la mosquée d’Ouahabou ou les poteries de Siby.

Alors que les éléphants bénéficient d’une priorité dans les actions de « Des E & et des H »,  la valorisation des sites archéologiques et culturels permet d’associer davantage l’activité humaine et la conservation des éléphants, avec l’ambition de développer un potentiel écotouristique qui participe aux mêmes objectifs.

Les éléphants, source de développement et bénéficiaires de l’écotourisme (© Des E & des H)

- Juin 2012 -

Première récolte de miel aux Deux-Balé

Dans le but de limiter la pression humaine sur l’habitat des éléphants, l’association Des Eléphants & des Hommes développe différentes activités génératrices de revenus pour les communautés locales. Parmi elles, l’apiculture montre aujourd’hui de vrais résultats. Sur 30 ruches installées, 22 sont aujourd’hui occupées par des abeilles et 19 ont donné lieu à récolte avec le record de 21 kg de miel dans une seule ruche ! Les nouveaux apiculteurs formés en 2011 (cf lettre FDB Nov.-Dec.) connaissent ainsi aujourd’hui leur première grande miellée dont le produit a été très vite écoulé sur le marché local. Une belle réussite pour l’engagement de l’association sur ce projet.

Récolte de miel en périphérie de la réserve des Deux-Balé (© Des E & Des H)

- Avril 2012 -

La réserve des Deux-Balé inventoriée

L’association « Des Éléphants & des Hommes » s’est récemment associée à l’Office National des Aires Protégées du Burkina Faso pour effectuer l’inventaire faunique de la réserve des Deux-Balé. Quarante-cinq personnes ont été mobilisées pendant une semaine. Quinze kilomètres de lignes d’observation ont été parcourues chaque jour pour relever la présence des grands mammifères, dont les éléphants, et aussi celle des plus petits animaux. L’objectif de cet inventaire est de réaliser l’état des lieux actuel de la faune de la réserve (disponible prochainement). Les inventaires futurs permettront ainsi d’analyser l’évolution de la biodiversité et l’efficacité des mesures de protection.

Groupe des acteurs de l’inventaire (©Julien Marchais / Des E & Des H)


- Mars 2012 -

Deux nouvelles méthodes pour réduire les conflits entre les Hommes et les Éléphants du Mouhoun

En 2011, l’association des Eléphants & des Hommes (des E & des H) a réalisé des enquêtes visant à détecter les zones de conflits entre l’espèce et les populations des villages riverains de l’aire protégée des Deux-Balé. Les cultures arrivées à maturité ont été particulièrement prisées par les éléphants : 37 familles ont été victimes des dégâts d’éléphants et 30 hectares de cultures vivrières détruits, principalement en lisière directe des forêts.

Ce constat conforte les actions entreprises par des E & et des H de développement des activités alternatives génératrices de revenus (voir l’exemple des ruches présenté dans la Lettre du FDB Nov.-Déc.). En ce début d’année 2012, une nouvelle initiative de ce type a été encouragée par des E & des H : la  collecte durable et le conditionnement des plantes médicinales locales. En effet, les forêts du Mouhoun, habitat des éléphants, présentent une biodiversité végétale riche et utilisable dans la pharmacopée traditionnelle.  Six représentants des villages périphériques de la réserve, ont bénéficié d’une formation sur ce thème. Cette activité renforce la prise de conscience de la conservation de l’habitat des éléphants.


- Décembre 2011 –

Des ruches pour valoriser durablement la forêt des Deux-Balé au Burkina-Faso

Quand on visite la réserve des Deux Balé en cours de réhabilitation, on ne croise pas encore beaucoup d’animaux : des éléphants en saison, des singes rouges (dits patas) et quelques espèces d’oiseaux. En cherchant un peu, on observe aussi de très beaux essaims d’abeilles mellifères sauvages, généralement accrochés en rayons sur les baobabs (des arbres typiques de l´Afrique tropicale sèche). Cette observation a donné à l´association « Des Eléphants & des Hommes » l´idée de développer la production de miel dans l´aire protégée du Parc National des Deux-Balé afin de protéger et valoriser la forêt. Dix agriculteurs de dix villages riverains ont été formés et chacun a reçu trois ruches pour démarrer l’activité d’apiculteur. Dans les mois à venir, l´association s’emploiera à suivre l’occupation des ruches, le développement des colonies, la production puis la vente du Miel des Deux-Balé.


- Novembre 2011 -

Lancement du site Internet www.mon-voisin-elephant.net

Les efforts de l´association « Des Éléphants & des Hommes »  pour la conservation des éléphants du Mouhoun s’inscrit dans le programme « Mon Voisin Éléphant » présenté sur le site Internet de l’association www.deselephantsetdeshommes.org  – Sensibiliser la jeunesse à la problématique de la coexistence humain-éléphant et à l’interdépendance entre protection de l’environnement et développement est un axe prioritaire de ce programme. Au Burkina-Faso, l´association développe un kit pédagogique à ce sujet. Afin d’en faire bénéficier le plus grand nombre, elle a conçu, soutenu par l’organisation IFAW, le site Internet www.mon-voisin-elephant.net , destiné aux curieux de tous âges, et en particulier aux écoliers de niveau CM (9-11 ans). Les institutrices et instituteurs intéressés par ce programme sont invités à contacter « Des Éléphants & des Hommes » par e-mail : contact@deselephantsetdeshommes.org


- Octobre 2011 –

Gérer le fourrage naturel pour réconcilier éleveurs et éléphants

La divagation du bétail et l’installation de campements saisonniers des éleveurs sont parmi les pressions les plus importantes s’exerçant sur les forêts classées de la Boucle du Mouhoun, où vivent les derniers éléphants de la région. Jusqu’en 2009, année du lancement de la réhabilitation de la réserve des Deux-Balé, près de 30 000 têtes de bétail occupaient ces espaces sauvages. Les conséquences étaient dévastatrices sur le milieu. Depuis 2010, la surveillance de la réserve a permis de diminuer drastiquement cette pratique. Les éleveurs se sont alors retrouvés sans pâturage disponible. L´association « Des Eléphants & des Hommes » donc développé une nouvelle activité, consistant à faucher, de manière contrôlée, certaines zones de la réserve, pour permettre aux éleveurs d’avoir accès à un fourrage de qualité, conditionné et conservé dans de bonnes conditions. A titre expérimental, 20 éleveurs ont ainsi été formés et équipés.

Légende de photos: Autour d’une botteleuse, les agro-producteurs en formation apprennent les techniques de fauche et de conservation du fourrage.


- Septembre 2011 -

Des activités alternatives pour lutter contre la déforestation au Burkina-Faso

Un des objectifs principaux du programme Eléphant est de développer des activités génératrices de revenus, afin d´alléger la déforestation au Burkina-Faso qui réduit l´habitat des éléphants et augmente par conséquent le nombre de conflits homme-éléphant. Dans le cadre de ce programme, l´association « Des Eléphants & des Hommes », soutient la production de Soumbala, un condiment alimentaire dérivé des graines de Néré (Parkia biglobosa). Le Néré est un arbre commun des terroirs villageois et l’approvisionnement en graines ne pose pas de difficulté. Ces graines, transformées grâce à la chaleur solaire, entrent en fermentation après plusieurs cycles de cuissons pour produire le Soumbala.

L´activité est principalement portée par les femmes et, cette année, le programme appuie la formation de dix productrices, issues de quatre villages riverains de la réserve des Deux-Balé.

Dans les mois à venir, l´association « Des Eléphants & des Hommes » suivra la production et la vente du soumbala afin d’évaluer la rentabilité du programme en vue de sa pérennité.


- Août 2011 -

Les débuts de l’aulacodiculture

Dans le cadre de son programme de sauvegarde des éléphants d´Afrique menacés par l´attrait financier de la revente d´ivoire, l´association « Des Éléphants & des Hommes » a mis en place, début juin, des activités génératrices de revenus autour de la réserve des Deux-Balé. L´association a débuté par le projet d’élevage des aulacodes (Thryonomys swinderianus), une espèce de gros rongeurs qui habite l´ouest et le sud de l´Afrique. L’aulacodiculture, opérationnelle dans plusieurs régions de ce continent, présente un potentiel intéressant dans la région du Mouhoun, et d´ici fin 2011, dix personnes seront formés à l´élevage de cette espèce. Ainsi les riverains de ces espaces naturels, en trouvant leurs intérêts, notamment économiques, participent à la conservation des éléphants et de la faune sauvage.

Photo : Pour débuter un élevage, il est nécessaire de construire les enclos qui accueilleront les premiers reproducteurs. Les bénéficiaires du projet ont construit leur bâtiment d’élevage et sont prêts pour être formés.


- Juin 2011-

Sensibilisation dans les écoles

Après avoir mené à bien son programme de classe nature de janvier à mars, l´association « Des Éléphants & des Hommes » a débuté, en avril, la diffusion dans les écoles du livret pédagogique intitulé « Mon Voisin Éléphant ». Ce livret propose aux enfants une histoire leur permettant de comprendre l´enjeu de la coexistence homme-éléphant et de mieux appréhender la relation avec les éléphants. Grâce à une sélection de photographies prises dans les forêts du Mouhoun, le livret leur permet également de faire connaissance avec les éléphants, que près de 90% des élèves du primaire n’ont jamais rencontrés (statistique sur un échantillon de plus de 1 500 enfants de classe de CM1 de la boucle du Mouhoun). Cette année le livret est utilisé à titre expérimental en partenariat avec les écoles et les enseignants. « Des Éléphants & des Hommes » envisage une diffusion plus large pour l’année scolaire 2011-2012.


- Mai 2011-

Un nouveau projet pour l´Eléphant d’Afrique au Burkina-Faso

Les défis pour préserver sur le long terme l´Éléphant d´Afrique et son habitat sont considérables, car il est primordial d’oeuvrer pour une coexistence harmonieuse avec les habitants de cette région. Depuis 2007, « Des Eléphants & des Hommes » développe son action d’éducation environnementale en faveur des scolaires. Entre 2007 et 2011, plus de 1500 écoliers de CM1 accompagnés de leur enseignant ont participé à une classe nature permettant aux enfants de découvrir les éléphants. Une statistique peut surprendre : plus de 80% des enfants participants n’avaient jamais vu un éléphant auparavant, alors qu’ils vivent dans un rayon de 30 km autour de la forêt des Deux-Balé. C’est pour poursuivre et renforcer ces actions que le FDB accompagné de son partenaire Okay vienne de s’engager au côté de cette association.


- Mars 2011-

Lancement du programme Des Elephants et des Hommes

Fin mars 2011 – Le Fonds de Dotation pour la Biodiversité s´est engagé dans un partenariat de trois ans avec l´association française Des Éléphants et des Hommes en faveur de la conservation de l´éléphant africain. Cette espèce est classée « vulnérable » dans liste rouge de l´UICN. L´association travaille déjà depuis 2006 sur les populations d´éléphants du Muhoun au Burkina Faso. Les objectifs principaux du programme sont le renforcement des actions d´éducation environnementales, le suivi et la surveillance des populations d´éléphants, le suivi des conflits homme-éléphant ainsi que la valorisation du potentiel écotouristique.

Galerie Photos

elephant-afrique-237x120
Eléphant d'Afrique dans la savane Tanzanie
Eléphant d'Afrique avec de grandes défenses Amboseli Kenya

1 2 3

Galerie Vidéos

http://www.dailymotion.com/videoxar2nc