Etat des lieux

Fiche Action

  • Localisation :
    Guyane, France
  • Situation de l'espèce :
    menacée par les activités humaines côtières
  • Période :
    2013 - 2016

Mécène

Opérateur terrain

Le Dauphin de Guyane (Sotalia guianensis) est une espèce endémique des côtes des Amériques. Présente uniquement dans les eaux atlantiques de la zone intertropicale, son aire de distribution se répartit entre les rivages de l’Etat du Honduras en Amérique centrale jusqu’aux eaux méridionales du Brésil.

Ce petit cétacé au dos gris au reflet violacé et au ventre ocre affectionne tout particulièrement les eaux côtières peu profondes et protégées, tels que les baies, les estuaires et les embouchures des grands fleuves. De caractère grégaire, les observations rapportent des groupes généralement inférieurs à 30 individus, et le plus souvent en duo.

Son affinité pour les biotopes fluvial et côtier place le dauphin de Guyane au premier plan des menaces d’origines anthropiques, telles que les pollutions urbaines, industrielles, agricoles et la pêche côtière au filet maillant. Toutefois, en l’absence de données suffisantes, il n’est pas possible d’évaluer pour l’heure, selon les critères retenu par l’UICN, le statut de conservation de l’espèce.

Néanmoins, la mise en place d’observateurs sur les fileyeurs côtiers de Guyane, a pu mettre en évidence le niveau élevé des captures accidentelles et la menace qu’elle est susceptible de représenter pour la conservation de l’espèce en l’état.

Soulignons qu’il est le seul dauphin connu à l’heure actuelle à être doué en plus des cinq sens commun aux dauphins (la vue, le toucher, l’ouïe, le goût et l’écholocation), d’un sixième sens : l’électroréception. De récentes études ont démontré que ce sens lui sert à chasser puisqu’il lui permet de repérer les faibles champs électriques de ses proies dans les eaux troubles de son biotope.

Cette faculté n’était connue jusque-là que chez les poissons, les amphibiens, et deux mammifères ovipares : l’ornithorynque et l’échidné.

L’étude de cette population au comportement unique chez les dauphins et des menaces qui pèsent sur elle est donc primordiale pour en assurer la préservation.

Plus d’infos sur le Sotalie dans la plaquette dédiée éditée par le WWF Guyane.

Opérateur Terrain

Nom de la structure :

WWF Guyane

Contact:

Adrien LEVREL – WWF Guyane

Principales missions :

Le WWF (World Wide Fund) est une des plus grosses organisations mondiales de protection de la nature dont la principale mission est d’enrayer puis d’inverser le processus de dégradation de la planète. Elle dispose d’un réseau opérationnel dans 100 pays proposant 1 200 programmes de protection de la nature.
Son antenne française WWF-France a été créée en 2002 et a pour « but de promouvoir, d’encourager et d’assurer la protection et la conservation de la faune et de la flore, des sites, des eaux, des sols et autres ressources naturelles, soit directement soit indirectement, en associant d’autres organismes à la réalisation de ses actions et programmes. »
Dès sa création, la « mission outre-mer » a été initiée et des bureaux locaux créés, à l’instar du WWF Guyane dont le but est la conservation du patrimoine naturel guyanais.

Site web du WWF Guyane

Objectifs

Objectif principal : Estimer son statut de conservation et établir les bases de la protection de l’espèce en Guyane française

Afin d’atteindre cet objectif, il sera nécessaire de renforcer les connaissances sur le statut de l’espèce dans la région et estimer l’impact des activités anthropiques sur la conservation de l’espèce en Guyane par :

  • l’estimation de la population de dauphin de Guyane en Guyane,
  • l’estimation du niveau des menaces pesant sur sa conservation,
  • l’information et la sensibilisation du public à sa présence sur les côtes guyanaises.
  • Actions

    Estimer le statut de conservation des dauphins de Guyane par l’utilisation de techniques d’observation, de survol de zones et d’analyses écotoxicologiques afin de mettre en place des mesures de protection et de sensibilisation pour la protection de ce cétacé.

    1. Evaluation de l’abondance et de la densité de l’espèce ainsi que son interaction avec les pêcheries

    • La réalisation de plusieurs campagnes de survols aériens de la bande côtière de Guyane permettra d’affiner les connaissances sur la localisation du dauphin de Guyane.
    • L’embarquement de volontaires sur les bateaux de pêches de la flotte côtière fournira des données nombreuses et fiables sur la présence des dauphins (localisation, période, type d’observation : en mer/capture accidentelle/échouage, comportement, etc). Ces informations permettront d’affiner les résultats des observations aériennes.

    Ces données permettront d’établir une cartographie des principales zones de fréquentation du dauphin de Guyane sur l’ensemble les eaux guyanaises ainsi qu’une une estimation de sa population. Par la même occasion, les observateurs embarqués collecteront ainsi des données précises et actualisées sur les degrés d’interaction avec les pêcheries afin de mesurer le niveau de menace actuelle de la pêche côtière, telle qu’elle est pratiquée en l’état, sur la conservation de l’espèce.

    2. Evaluation du niveau de menace que représentent les activités polluantes pour la conservation du dauphin de Guyane

    Les populations d’espèce sédentaire confinées aux zones de baies et d’embouchures des fleuves, telles que celles du dauphin de Guyane sont plus menacées du fait de leur habitat limité et souvent affecté par les pollutions d’origines urbaines, industrielles (exploitation aurifère du plateau des Guyanes) et agricoles (usage de pesticides stables en riziculture).
    Les échantillons de tissus prélevés sur les cadavres échoués sur le littoral guyanais ou obtenus sur les cadavres d’individus morts à la suite d’une capture accidentelle seront analysés en vue de déterminer l’éventuelle présence ainsi que le type de polluants et métaux lourds dans le métabolisme du dauphin.
    Ces analyses écotoxicologiques permettront de déterminer le niveau de menace que représentent les activités polluantes pour la conservation de l’espèce en Guyane.

    3. Rédaction d’un plan d’action pour la conservation du dauphin de Guyane

    Ce plan dressera un bilan de la situation de l’espèce sur les côtes de Guyane française (estimation de l’importance de la population, son éthologie et le degré d’interaction avec la pêche côtière) et comprendra des mesures de gestion (élaboration d’engins de pêche ou de méthodes de pêche plus sélectifs, mesures et programmes d’adoption, programmes d’essai, élaboration de nouvelle règlementation).

    4. Réaliser des supports d’information et de sensibilisation

    Les actions de communication se focaliseront sur la création d’outils de vulgarisation accessible au plus grand nombre, et qui aborderont notamment : sa classification phylogénétique, ses caractéristiques physiques, son éthologie …
    Une attention toute particulière sera attachée à leur diffusion au sein des écoles de la région afin d’éveiller les consciences futures sur la richesse et la fragilité d’une espèce emblématique locale et de façon plus générale sur un patrimoine naturel commun.

    Actu

    - Juillet 2013 -

    Toutes les infos que vous vouliez savoir sur le Sotalie

    Le WWF Guyane a confectionné une plaquette dédiée au Sotalie comprenant une multitude d’infos (carte d’identité, écologie, comportement, menaces, attentes du programme…).